L'infos en toute objectivité

  La menace terroriste dans le monde

  La menace terroriste dans le monde

Fév 15, 2018

 

 

La menace terroriste qui plane sur nos pays, ne le laisse pas indifférent !

Le terrorisme devient le premier problème de sécurité des États au vingt-et-unième siècle.

 

  Comment lutter contre le terrorisme ?

Lors de son émission matinale sur LCI, Audrey Crespo-Mara, l’épouse du fameux journaliste “l’homme en noir”, Thierry Ardisson, a proposé des solutions, permettant d’endiguer, entre autres, le phénomène.

Pour lutter efficacement contre le terrorisme, suggère-t-elle :

Il faut renforcer durablement, et à tous les échelons, les effectifs des services concernés par la lutte contre le terrorisme : créer un “jaune budgétaire” qui retrace l’effort financier de l’État en matière de lutte contre le terrorisme (les crédits y seraient présentés chaque année par ministère, par mission et par programme).

Renforcer également, le rôle de coordination de l’UCLAT (unité de coordination de la lutte antiterroriste) en augmentant ses effectifs de 20 à 25 % et en plaçant l’UCLAT, auprès du ministre de l’Intérieur.

Donner au SCRT (service central du renseignement territorial), dans le cadre de la prévention du terrorisme, un accès entier au fichier TAJ (traitement d’antécédents judiciaires), au fichier des cartes d’identité, et des passeports, lorsqu’il fonctionnera, au PNR.

Donner aux services de police et de gendarmerie l’accès au fichier de l’administration pénitentiaire.

Mettre en place une interface permettant un meilleur ciblage des recherches dans les fichiers.

Renforcer le régime d’embargo contre Daech, les mesures de gel des fonds mis en place par l’ONU semblant inadaptés à son modèle économique.

Intensifier la surveillance des petites sources de financement du terrorisme, notamment, au moyen d’entités locales, coordonnées par les préfets.

Responsabiliser les opérateurs de communications électroniques au regard des obligations qui leur incombent en matière de vérification de l’identité des utilisateurs.

Parvenir à un PNR (données des dossiers passagers) européen, et s’il doit être vidé de sa substance, l’abandonner au profit, de plusieurs PNR bilatéraux.

Confronter la carte d’embarquement avec le titre d’identité ou de voyage des passagers (“réconciliation”) au moment de l’embarquement.

Rétablir l’autorisation de sortie, du territoire individuelle pour les mineurs.

Adapter la compétence centralisée de la juridiction parisienne au changement d’échelle du contentieux terroriste :

– Avec l’accord et sous contrôle de parquet de Paris, envisager la poursuite, l’instruction et le jugement d’infractions terroristes de faible gravité au niveau local, en s’appuyant sur la compétence de certaines juridictions interrégionales spécialisées, par exemple, celles de Marseille, et de Lion, outre, de Paris.

– Prévoir dans la loi, une exception à la compétence exclusive de la juridiction parisienne de l’application des peines, s’agissant des dossiers concernant des personnes condamnés pour apologie et provocation au terrorisme.

Créer un régime de saisie des données informatiques.

Audrey Crespo-Mara, la talentueuse journaliste française, a commenté en affirmant que, les terroristes auxquels nous faisons face aujourd’hui, se distinguent de ceux que la France a connus par le passé.

Ce sont des Français et des délinquants ou criminels confirmés.

Ils ne basculent dans le terrorisme à la suite d’une radicalisation sur fond d’islamisme que pour donner un sens ou une légitimité à leur violence.