L'infos en toute objectivité

   La photo d’action : pour le plaisir des yeux

   La photo d’action : pour le plaisir des yeux

Mar 13, 2018

 

La photographie de sport et d’action avec un Canon Powershot SX720 HS

 

   La motorisation et les rafales : le choix du mode

Le choix du mode de motorisation sera dicté par le sujet. Sur une action répétitive, pour une photo réfléchie à l’avance et où l’on connaît exactement le moment où l’on va déclencher, le mode vue par vue sera suffisant et vous permettra de vous concentrer sur l’instant idéal. Ce sera le cas par exemple pour une photo de rallye automobile…

Si vous êtes moins sûr de vous, vous utiliserez de préférence le mode Rafale, qui autorise les prises de vue jusqu’à six images par seconde.

Dans ce mode, et avec une carte mémoire permettant une écriture rapide, grâce à votre “Canon Powershot SX720 HS” (disponible sur “on a testé pour vous”) vous pouvez prendre jusqu’à 65 vues en rafale en mode JPEG L, mais, seulement 13 vues en mode Raw, et sept en mode Raw+JPEG (au-delà, la mémoire interne peut saturer : l’appareil n’a pas le temps d’écrire la quantité importante d’informations sur la carte).

Il faudra donc en tenir compte et choisir le mode JPEG, Raw ou Raw+JPEG en fonction des besoins et de la longueur prévue de la séquence.

Il serait dommage de rater une action parce que la rafale est momentanément bloquée par l’écriture des données sur la carte mémoire !

    Balance des blancs

Vous choisirez la balance des blancs en fonction du type d’éclairage.

Choisissez le mode Automatique “AWB” pour les photos en extérieur et le mode correspondant au type de lumière pour les éclairages artificiels.

Si vous faites par exemple des photos de sport en salle avec éclairages artificiels en JPEG, il vous faudra absolument réaliser une bonne balance des blancs manuelle dès votre arrivée sur le lieu de prises de vue pour éviter les dominantes de couleurs dues aux différentes sources lumineuses.

 

      La sensibilité

Pour affiner le réglage de sensibilité, on devra estimer la lumière disponible et se souvenir que la photo d’action demande des vitesses d’obturation élevées.

Si les conditions lumineuses ne vous permettent pas de prendre une vitesse suffisante, vous devrez choisir d’augmenter la sensibilité ISO.

Votre “Canon Powershot SX720 HS” présente une bonne qualité d’image à haut ISO, et c’est le moment de s’en servir (pour connaître les caractéristique de cet appareil photo numérique, consultez “on a testé pour vous”).

N’hésitez pas à monter à 400, 800, 1600, 3200, voire même 6400 ISO si votre vitesse est limite.

En photo d’action, un peu de bruit est toujours plus acceptable qu’un flou de bougé !

   Déclencher au bon moment pour figer l’instant !

L’instant est la clé de la réussite d’une photo d’action. Pour saisir l’instant idéal, il vous faudra une bonne connaissance du sport pratiqué ou de l’action.

Vous pourrez alors anticiper la position du sujet à cet instant, et donc préparer efficacement le cadrage, la composition, et être prêt à déclencher.

Il existe certains sports où la répétitivité de l’action vous aidera à vous caler (par exemple pour saisir le moment où le tennisman tape dans la balle) et d’autres où vous devrez toujours être sur le qui-vive.

Là encore, seule votre expérience et votre connaissance de l’activité pourront vous aider.