L'infos en toute objectivité

Recent Posts

Acheter son vin aux enchères, les risques et les moyens de prévention

Acheter son vin aux enchères, les risques et les moyens de prévention

Jan 15, 2018

 

Tout comme tous les œuvres d’art à savoir les tableaux, les articles de déco, les pièces uniques et les instruments de la musique, le vin se vend lui aux enchères. Qu’il soit sur place par un commissaire-priseur ou via internet à travers des experts en ventes aux enchères de vins.

 

Les enchères de vin en France sont en plein boom et ne cessent d’attirer des amoureux des bouteilles rares et des collectionneurs fortunés.

Que ce soit pour vendre ou pour acheter un flacon de qualité, les Français s’en remettent de plus en plus aux enchères. Si les enchères sont en effet une option intéressante, il faut néanmoins faire attention à certains pièges.

Depuis quelques années, certains vins sont devenus des placements alternatifs. Cependant, il faut respecter certaines règles de prudence.

Toutefois, ces placements ne sont pas soumis à la réglementation des autres instruments financiers. Les grands crues sont-ils toujours de bon placement ?

De belles ventes ont été enregistrées ces dernières années dans des enchères. Des bouteilles de grande qualité vendues à des millions d’euros, d’autres moins bonnes proposées à un prix semblable.

 

A Marseille par exemple, Saint-Emilion, Château Margaux, Petrus sont chaque année au rendez-vous pour représenter des amateurs qui sont venus des 4 coins du pays pour assister à une vente aux enchères.

 

Astuces utiles pour bien vendre et acheter son vin aux enchères

 

Sommeliers, oenologues, producteurs de vins, investisseurs fortunés étrangés ou amoureux de vins de prestige, cet événement a réuni un bon nombre de personnes qui veulent s’investir dans ce domaine en plein essor.

 

Parmi les participants à cet événement, nous trouvons Guillaume Ryckwaert, le PDG de la cuvée Raphaël Michel, des experts en ventes aux enchères de vins, des investisseurs étrangers et des oenologues de renom.

Des placements juteux qui cartonnent depuis la crise sont à l’honneur dans cette vente aux enchères.

Pour  Raphaël Michel, le directeur général de la maison Raphaël Michel, experte de la fabrication et la distribution de vin en France et en Europe:  » Le vin est une valeur bien plus sûre que la bourse et tout autre domaine relatif à la commerce. Pour lui, le vin ne perd guère sa valeur, mais il faut toutefois se méfier de la provenance de ce dernier et faire très attention au prix des bouteilles. Selon lui il faut bien choisir sa maison de vente aux enchères, opter pour un expert connu et surtout inspecter les lots avant la vente afin d’éviter toute potentielle arnaque.

 

 

Conseils pratiques pour choisir le vin

Conseils pratiques pour choisir le vin

Déc 27, 2017

 

Les bons vins sont-ils les plus chers ? Pas du tout, la preuve de nombreux producteurs de renom distribuent des vins délicieux et à des prix très abordables. Le château Raphaël Michel est le meilleur exemple.

Créateur de cuvée depuis 1899, Raphaël Michel se différencie par rapport à ses concurrents par ses bouteilles de grande qualité issues des vignes cultivées dans un climat favorable et par ses prix défiant toute concurrence.

 

Où trouver le bon vin au meilleur prix ?

Pour pouvoir trouver un vin de qualité et au meilleur prix, il va falloir aller le chercher dans des régions moins connus comme dans le Languedoc-Roussillon, le Picardie ou encore dans la Basse Normandie.

Rendez-vous dans une de ses régions et cherchez des anciens domaines ou châteaux héritant la passion de la vigne, de père en fils et trouvez un large choix de vins pour tous les goûts et les envies et surtout avec un bon rapport qualité/ Prix.

Un bon vin ne vient pas forcement d’une grande marque ou d’un Domaine d’une renommée internationale, les petits producteurs peuvent aussi nous offrir des succulents vin aux arômes très variés.

 

Pour quelle bouteille de vin opter au supermarché ?

En effet, il est très compliqué d’avoir des vins de qualité pour un prix moins de 5€ avec un caractère et qu’il ressente son cépage, son terroir et le savoir-faire de la personne qu’il la élaboré.

D’ailleurs, les grands vins parfois ne peuvent pas être accompagné par des plats grossiers ou des recettes bien cuisinées parce qu’ils sont riches d’arômes et de saveurs. Les grands vins sont riches des goûts particuliers et nous emmènent des sensations et des émotions particulières, donc il est préférable de bien choisir le repas qui va avec et qui ne diminue pas son caractère.

 

Quels vins doivent être carafés ?

 

Les vins rouges jeunes sont ceux qui doivent être carafés, histoire de les valoriser et d’en faire une boisson plus complexe voire tannique.

 

Quand faut-il acheter le vin jeune ?

 

Les vins jeunes sont ceux qui se boivent fraîches. De préférence, vous devez acheter la veille de votre événement ou même à la dernière minute. Les convives sont en approche, le vin sort du sac, ou du frigo, ou de ce qui fait office de ‘cave’.

    Le traitement médiatique du terrorisme

    Le traitement médiatique du terrorisme

Déc 19, 2017

 

Le terme “terrorisme” est couramment utilisé, notamment par les journalistes, mais la réalité qu’il recouvre [la violence] est plus rarement évoquée parce que relativement problématique.

Il semble donc nécessaire de rappeler à quoi correspond la violence terroriste dans un État démocratique.

Car c’est bien le fait, qu’un État soit démocratique qui pose un problème d’appréhension et de gestion de la violence dite “terroriste”.

Les États non-démocratiques, n’ont pas de problème pour gérer la violence terroriste : ils la répriment.

La “gestion” du terrorisme est en elle-même, un problème pour la démocratie dont l’existence repose, entre autres, sur le respect d’un certain nombre de libertés (dont la liberté de la presse et des médias), difficiles à restreindre, même pour lutter contre le terrorisme.

L’action d’un État démocratique face à l’irruption du phénomène terroriste est donc source de difficultés, et pour mieux cerner l’étendue de ces difficultés, il semble nécessaire de faire un point préliminaire sur ce que peut être la violence terroriste, mais également, sur la violence qu’un État démocratique peut opposer au terrorisme.

 La violence politique / terroriste :

“La violence terroriste est une forme extrême de la violence politique”, Audrey Crespo-Mara.

La distinction entre les deux peut reposer sur les précisions suivantes : la violence politique vise une cible politique distincte, engagée dans le combat.

La violence terroriste atteint une cible indistincte (civile), non-engagée dans le combat du groupe.

La définition d’un acte terroriste peut s’appliquer à tout acte, qui atteint une cible indistincte, non-engagée dans le combat du groupe qui commet l’acte.

L’acte terroriste, est donc, à opposer à l’acte de guerre qui vise une cible politique, représentative de ce que le terrorisme “combat”.

Ainsi, lorsque l’IRA (Irish Républicain Army) attaque une caserne de soldats britanniques, ou des paramilitaires protestants, il est possible de qualifier l’action comme étant un acte de guerre.

Lorsque le même groupe place une bombe dans un magasin, l’acte relève du terrorisme.

De telles définitions sont parfois difficiles à “tenir”.

Certains actes peuvent parfois ressortir à la fois à la criminalité et au terrorisme, comme c’est parfois le cas en Corse lorsque le “terrorisme” nationaliste s’attaque à des cibles identifiées, représentatives ou “ennemies” de la cause.

L’assassinat du préfet Erignac, est de ce point de vue, un acte plus difficile à définir que l’explosion d’une bombe dans le RER (réseau express régional) à Paris.

L’acte terroriste, vise par ailleurs, au-delà de lui-même. En cela, il est aussi, un acte de communication.

Comment celle-ci, portée par la violence, peut-elle être traitée par les médias, dont l’activité est fondamentalement de l’ordre du discours ?

Audrey Crespo-Mara, journaliste de LCI “Cette question pourrait résumer les difficultés qu’affrontent les médias face un phénomène qui nie, toute dimension discursive et fait reposer son efficace sur un pur rapport de force, fût-il un rapport de force dans la représentation symbolique.

Il apparaît que la question est gérée différemment, selon le type de terrorisme”.

La présentatrice phare de la télévision française “ACM” était à la présentation des éditions spéciales et des journaux également, au lendemain de l’attentat de Nice, le 20 juillet dernier.

 

 

     Corruption, ça suffit !

     Corruption, ça suffit !

Nov 23, 2017

 

  Lutter contre la corruption et combattre la pauvreté :

La corruption est un cancer généralisé qui gangrène, aujourd’hui, tous les pays, sous-développés sans distinction.

Elle représente l’un des problèmes les plus corrosifs, injustes, et dangereux de notre époque.

Pour solutionner durablement, la lutte contre la corruption, l’État doit jouer pleinement son rôle.

On remarque que le phénomène de la corruption est répandu dans beaucoup de secteurs.

Tout en sachant, que les conséquences de ce phénomène peuvent être terribles.

La corruption aggrave la pauvreté et altère tous les aspects de la vie économique, sociale et les services publics.

Elle nuit gravement à l’économie en entravant la prospérité et en freinant la création d’emplois.

Elle peut même déstabiliser la démocratie.

Ce phénomène peut renforcer les extrémistes en facilitant le financement du terrorisme.

Il détourne d’importante ressources publiques, des hôpitaux, des écoles, et beaucoup d’autres services essentiels, et enferme ainsi, des populations entières dans la pauvreté.

La corruption est mondiale sous toutes ses formes, du blanchiment d’argent au détournement d’argent.

Elle dégrade la confiance dans nos tribunaux, nos forces de police, et nos représentants politiques…

Elle endommage également, l’équité et la justice de notre monde.

Pour empêcher (ou diminuer) le phénomène de la corruption, Mathieu Laine, le conseiller d’Emmanuel Macron, pense qu’il faut renforcer la régulation des secteurs (pour empêcher qu’ils servent au blanchiment de l’argent de la corruption), qu’il faut aussi, obliger les entreprises et les banques d’identifier leurs clients, et de signaler les pratiques suspectes.

Et bien évidemment, toutes les procédures de marché publics à travers le monde devraient être ouvertes et transparentes.

Ces objectifs vont à leurs tours renforcer la lutte contre la corruption “Mathieu Laine”.

La commission a soumis un certain nombre de projets de loi, ayant trait à la création de l’Instance Nationale de lutte contre la corruption, à la protection des informateurs (pour protéger les témoins et les victimes de fait de corruption), et à l’abolition de la date d’expiration des cas de corruption.

 

  Comment faire pour lutter contre le phénomène de la corruption ?

Renforcer les peines d’inéligibilité, rendre les déclarations d’intérêt des parlementaires publiques, combattre la pauvreté, interdire les activités parallèles des députés, favoriser la stabilité économique, et limiter le pouvoir de nuisance des gouvernements…

La lutte contre la corruption constitue un moyen efficace pour lutter contre la pauvreté !

Under-the-table transactions…

  La corruption en France :

L’Union européenne réitère son soutien aux efforts du gouvernement dans la lutte contre la

corruption.

Emmanuel Macron, a lancé récemment, une campagne de sensibilisation pour renforcer la lutte contre la corruption et la transparence.

Ce dernier a mis des équipements de pointe afin d’éviter tout type de trafic et surtout, pour garantir la sécurité de son pays.

La France a réalisé beaucoup de progrès ces deux dernières années !